Les sœurs Tatin et la petite pillule bleue

J’ai appris cette semaine un nouveau mot : la sérendipité.
Qu’est-ce-que c’est ? et quel rapport avec la prévention des risques ou la culture sécurité ?

 

Lamotte-Beuvron, 1898. C’est à une maladresse des sœurs Caroline et Stéphanie Tatin, aubergistes en Sologne vers 1898, que nous devons la tarte du même nom. Dans l’empressement du coup de feu, une des sœurs a préparé sa tarte aux pommes en oubliant la pâte. Elle tente de rattraper son erreur en recouvrant de pâte les fruits en train de cuire. Les pommes ont caramélisé et cuit à l’étouffée, la pâte est croustillante, un nouveau standard de la gastronomie française est né.

Royaume-Uni, presque 100 ans plus tard. Une équipe de chercheurs des laboratoires Pfizer travaille sur les propriétés d’un nouveau produit pour soigner les angines coronaires, forme de trouble cardiovasculaire. Malheureusement les résultats s’avèrent décevants. Par contre un effet secondaire attire l’attention des chercheurs : plusieurs hommes ayant subit le traitement test affirment avoir obtenu des érections plus ou moins contrôlées durant les essais cliniques… Il n’en faut pas plus pour lancer une nouvelle application pour le produit, et en 1996, la célèbre pilule bleue est née.

 

La sérendipité est l’art de faire des trouvailles inattendues, c’est le don de réaliser une découverte ou une invention à la suite d’un concours de circonstances fortuit.
On pourrait croire que cette sérendipité implique une part de chance qui est hors de notre contrôle ? En réalité, c’est notre curiosité, notre ouverture d’esprit et notre volonté d’apprendre ou de comprendre qui nous font transformer une opportunité en découverte.

Vous me voyez venir ?
L’observation sur le terrain est une source inépuisable pour ceux qui souhaitent faire évoluer les comportements et la culture sécurité. A chaque fois que vous constatez un comportement anormal ou une situation inhabituelle, le réflexe pourrait être de chercher un responsable pour rectifier le tir ou un coupable à blâmer.
Cherchez plutôt déceler les opportunités de découverte cachées derrière ces observations, analysez les circonstances, cherchez à comprendre les motivations et les freins, soyez curieux (et plutôt cinq fois qu’une…). A coup sûr vous découvrirez des éléments qui vous permettront d’avancer sur le long chemin d’une culture sécurité intégrée et du Zéro Accident.

De nombreuses entreprises réalisent des « observations terrain », aussi appelées « visites sécurité » ou « visites comportementales », dans le but de susciter des dialogues constructifs sur la base d’observations factuelles.
Attention, une visite sécurité mal conduite se transformera en audit de comportement et sera probablement mal vécue par la personne observée qui se sentira jugée, et aura un impact sur ses comportements proche de zéro.
Mais au contraire, une visite sécurité constructive et bienveillante, réalisée par un observateur formé et curieux, sera non seulement source de découvertes de trous dans la raquette de votre organisation, mais aussi de prise de conscience et d’engagement – et donc de changement des comportements – de vos collaborateurs.

 

Alors, cultivez la curiosité, et sérendipitez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *